Votre cahier des charges, partie 2

Colorful stationery!

Creative Commons License

Bonjour,

Détendez-vous, surtout ne devenez pas trop technique, ne le devenez même surtout pas !

Dans le premier billet sur le cahier des charges, vous avez trouvé les grandes lignes directrices, puis je vous ai dit de foncer sans réfléchir.

Ceci dans le but de ne pas bloquer votre capacité à visualiser, à envisager, à retourner, votre projet dans tous les sens et avoir un peu de matière à travailler pour ce billet.

Nous allons commencer par le plus désagréable pour terminer de manière plaisante, c’est pourquoi nous allons parler en premier d’une erreur qui se dissimule surement dans la pile de feuilles A4 qui se dressent fièrement devant vous .

Si cette pile de feuilles est trop mince ou pire absente, vous êtes un cancre, recommencez depuis le début, > ici <. ;)

Bon ça ce n’était pas l’erreur, c’était juste pour être sûr de discuter entre personnes de valeur et courageuses…

L’erreur c’est la solution ! C’est vrai que dit comme ça ce n’est peut-être pas des plus clair, mais ça constitue un bon moyen mnémotechnique de vous souvenir que la solution est l’erreur du cahier des charges.

Comment ça ce n’est pas plus clair ?

Pour faire plus simple (on va y parvenir, pas de bille), dans votre cahier des charges ne doit JAMAIS figurer de solutions.

Ce document sert uniquement à chercher des solutions, pas à en trouver ! :)

Trouver des solutions c’est le travail d’analyse du cahier des charges, pas le travail de rédaction de celui-ci.

Prenez votre pile de feuilles et barrez ou gommez toutes les solutions, c’est de la pollution, ce qui nous donne un autre moyen de retenir cette erreur , « la solution c’est la pollution », si vous avez un minimum l’esprit vert, vous ne pouvez plus l’oublier. :D

Rappelez vous les trois piliers, base de l’ensemble de votre cahier des charges :

  1. La cible
  2. Sur quoi, dans quel domaines, sur qui (en bref la matière sur laquelle) agit votre projet
  3. Quels sont les buts, les objectifs finaux à atteindre pour que l’ensemble soit considéré comme réalisé

Arrangez vos idées, vos notes, pour les regrouper dans ces trois « familles ».

Pour ne pas tout réécrire, vous pouvez simplement les identifier au moyen de couleurs, de signe, de code, nous aurons le plaisir de les classer encore plus dans le prochain billet.

Ce qui vous laisse le temps de :

  • Effacez les solutions, TOUTES les tentatives de solution ou d’explication de solution.
  • Classez toutes vos notes dans les trois grandes catégories d’information.

A tout bientôt pour la suite.

Amicalement,

Christophe

Cet article a été publié dans Conception avec les mots-clefs : , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

2 commentaires

  1. Bruno
    Le 9 août 2010 à 19 h 53 min | Permalien

    Bonjour Christophe et merci pour cette deuxième partie sur le cahier des charges qui est aussi intéressante que la 1er partie.

    Vivement la suite !

    Bruno

  2. Le 10 août 2010 à 22 h 52 min | Permalien

    En effet ! Vivement la suite. Ici parle l’expérience d’un pro.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>